GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Armstrong-Siddeley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


MessageSujet: Armstrong-Siddeley   Jeu 11 Nov - 11:24

Armstrong-Siddeley


La firme britannique Hawker-Siddeley était un important fabricant de moteurs d’avions pendant la Première Guerre Mondiale, et en 1919, elle décida de se lancer également dans la construction automobile (sous le nom d’Armstrong-Siddeley), suivant le même chemin que BMW, Voisin ou Farman. Peu connue en dehors de l’Empire britannique, Armstrong-Siddeley demeure une firme hautement respectée dans son pays d’origine. Moins ostentatoires que les Bentley, Rolls-Royce et Lagonda, les Armstrong-Siddeley n’en furent pas moins des automobiles fort élitistes, silencieuses et distinguées, dont la calandre était surmontée traditionnellement de la reproduction du sphinx égyptien.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la firme Hawker-Siddeley fabriqua notamment les célèbres avions Hurricane et Lancaster, et les premières voitures Armstrong-Siddeley qui sortirent après 1945 reprirent tout naturellement ces appellations. En 1952, furent lancées les nouvelles Armstrong-Siddeley « Sapphire » 346, qui s’inspiraient à la fois des Daimler, Bentley et Austin Princess, avec cette allure si caractéristique de voiture aristocratique et solennelle, taillée à coup de serpe (« razor edge »), dont Rolls-Royce avait été l’un des principaux promoteurs dès la fin des années 30.

Vendues au même prix que les Jaguar MK VIII lancées en 1950, les « Sapphire » 346 (3,4 litres de cylindrée), à la fois luxueuses et sportives, séduisirent une clientèle d’hommes d’affaires et de gentlemen. Mais elles eurent néanmoins beaucoup de mal à s’imposer parmi une catégorie de voitures de luxe britanniques déjà bien fournie. Les « Sapphire » 346 furent fabriquées au total à 8 000 unités jusqu’en 1958, date à laquelle elles furent remplacées par les « Star Sapphire » (4 litres de cylindrée) qui reprenaient la même silhouette, subtilement modernisée. Modeste dans l’absolu, un tel volume d’activité était néanmoins suffisant pour une société pouvant s’appuyer sur un groupe aéronautique aux ressources puissantes. A cette époque, les automobiles Bristol partageaient cette même particularité.

En 1955, pour compléter la gamme Armstrong-Siddeley vers le bas, de nouveaux modèles « Sapphire » étaient apparus, les 234 et 236 (2,3 litres de cylindrée en 4 cylindres et 6 cylindres). Ces modèles plus légers, plus abordables, mais également plus sportifs, répondaient au lancement des nouvelles Jaguar MK I, lancées la même année, dans une cylindrée assez voisine de 2,4 litres. Hélas, vendues au même prix que les Jaguar, qui étaient plus élégantes et plus racées, les nouvelles « Baby Sapphire », n’eurent pas la faveur du public. Après la fabrication de 1 400 exemplaires seulement, ces modèles furent stoppés dès 1958, peu avant le lancement de la « Star Sapphire ».

En 1959, la fusion d’Hawker-Siddeley et de Bristol Aircraft précipita les évènements. La nouvelle entité Bristol-Siddeley décida de mettre un terme à ses activités automobiles. Mais tandis que la branche automobile de Bristol acquit son indépendance, celle de Hawker-Siddeley ne connut pas la même chance. La firme Armstrong-Siddeley interrompit définitivement la production de ses modèles « Star Sapphire » en 1960, après en avoir fabriqué 1 000 exemplaires seulement. Un an plus tôt, elle avait produit la nouvelle Sunbeam Alpine pour le compte du groupe Rootes, qui n’avait alors pas assez de capacités pour la fabriquer.

L’accord passé entre Armstrong-Siddeley et le groupe Rootes avait permis d’accorder un sursis à la petite firme britannique, mais celle-ci ayant fermé ses portes en 1960, le groupe Rootes décida de rapatrier l’Alpine en son sein. La branche aéronautique Hawker-Siddeley quant à elle subsistera au sein du consortium Bristol-Siddeley, fusionnant avec la société aéronautique Vickers, puis avec le fabricant de moteurs d’avions Rolls-Royce.

Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
 
Armstrong-Siddeley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: MARQUES ANGLAISES-
Sauter vers: