GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 B M W

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


MessageSujet: B M W   Jeu 11 Nov - 16:34

La firme B.M.W. (Bayerische Motoren Werke) a été créée en 1916. Sa première activité a été la production de moteurs pour les avions allemands de la Première Guerre Mondiale. Après la guerre, la firme bavaroise dut changer d’activité, le Traité de Versailles limitant l’aviation allemande. Elle s’orienta d’abord vers la production de motocyclettes (qui perdure encore de nos jours), puis vers la production d’automobiles à partir de 1923. Le premier modèle B.M.W., la Dixi était un modèle Austin Seven construit sous licence. Etonnant retour de boomerang de l’histoire, en 1994, B.M.W. rachète le groupe Rover, héritier des marques Austin, Morris, MG, Rover, Standard, Triumph, Riley, Wolseley ...


Le logo B.M.W. symbolise une hélice d’avion insérée dans un cercle noir portant à son sommet les trois lettres B.M.W. Depuis 1923, ce logo est resté inchangé. Au cours des années 30, B.M.W. allait développer une gamme homogène, composée de modèles de moyenne gamme et de haut de gamme à tendance sportive. On citera en particulier les brillantes 328 à carrosserie profilée et moteur 6 cylindres lancées en 1936. B.M.W. sera le principal fournisseur de motocyclettes pour l’armée allemande de 1939 à 1945. Ayant beaucoup souffert des bombardements, les usines de la firme bavaroise ne sortirent leurs premiers modèles d’après-guerre qu’en 1951, après avoir redémarré la production des motos. La série 501, lancée en 1951, était une imposante berline à moteur 6 cylindres qui ne correspondait pas tout à fait aux besoins du moment. Cette voiture était en fait concurrente de la nouvelle Mercedes 300, sortie la même année. En 1955, la 501 devint 502 avec un moteur V8, qui vécut jusqu’en 1963, après une carrière des plus discrètes. Un coupé 503 et un cabriolet 507 en furent dérivés (1956-1959). Les 501 et 502 furent produites à 24 000 exemplaires seulement de 1951 à 1963.

La vente de ces modèles restant extrêmement confidentielle, B.M.W. qui n’avait pas encore les moyens de lancer un nouveau modèle à grande échelle, dut se résoudre à passer de nouveau un accord avec un constructeur, en l’occurence l’italien Iso, pour fabriquer un modèle sous licence. C’est ainsi que naquit en 1955 l’Isetta, étrange petit véhicule en forme d’oeuf à entrée frontale, à deux places, mu par le moteur des motos de la firme allemande. Ce véhicule vécut jusqu’en 1962 après avoir été produit à 160 000 unités, y compris une version allongée baptisée 600, lancée en 1957. Les Isetta et 600 avaient le moteur situé à l’arrière. La 600 fut remplacée en 1959 par la 700, une vraie voiture cette fois, mais toujours à moteur arrière, dessinée par Michelotti, un carrossier italien en vogue à cette époque, qui avait l’avantage d’être moins cher que Bertone ou Pininfarina. Ce carrossier allait travailler notamment pour Triumph, Daf et Glas. Michelotti signera toutes les B.M.W. des années 60. La 700, qui entrait en concurrence directe avec les NSU Prinz, DKW Junior, Lloyd Arabella, vécut jusqu’en 1965, après avoir été produite à 185 000 unités.

En 1963, alors que l’Isetta et la 502 venaient de disparaître, et qu’il ne restait plus que la 700 au catalogue, B.M.W. entreprit l’opération de la dernière chance en lançant la 1500, voiture de milieu de gamme dessinée par Michelotti. La grande chance de B.M.W. et de la 1500, c’était que le groupe Borgward (Borgward-Hansa-Lloyd) venait de déposer son bilan. Borgward avait été le troisième constructeur allemand derrière Volkswagen et Opel, avec une production annuelle de l’ordre de 90 000 voitures par an. Le modèle le plus vendu était l’Isabella, une 1500cc à tendance sportive. Il était évident que la B.M.W. 1500 allait profiter de la disparition de la Borgward Isabella.

La B.M.W. 1500 réussit en effet à sauver la firme bavaroise, et les succès allaient à partir de ce moment croître d’année en année. La 1500 allait devenir 1800 puis 2000. Elle donnera naissance à la série 5 en 1972, qui sera remplacée en 1981, 1988 et 1995. La série 5 (et les 1500-1800-2000) sera produite à plus de 3,2 millions de 1963 à nos jours. En 1966, pour le 50e anniversaire de la firme, B.M.W. lança la 1600 3 portes « Jubilé », qui allait devenir 1602 puis 2002. Elle donnera naissance à la série 3 en 1975, qui sera remplacée en 1982, 1990 et 1998. La série 3 (et les 1600-1602-2002) sera produite à plus de 6,5 millions d’exemplaires de 1966 à nos jours.

En 1968, B.M.W. rachète Glas, un petit constructeur allemand situé à Dingolfing. Avec cette nouvelle usine, B.M.W. va doubler ses capacités de production. La firme Glas disparaîtra dès 1969, tandis que l’usine de Dingolfing existe toujours. En 1968, pour couronner la gamme, B.M.W. lança la 2500, qui allait devenir 2800, puis 3.0L. Elle donnera naissance à la série 7 en 1977, qui sera remplacée en 1986 et 1994. La série 7 (et les 2500-2800-3.0L) sera produite à 1 million d’exemplaires de 1968 à nos jours. En 1976, un coupé dérivé de la série 5 fut lancé sous la dénomination série 6. Cette série 6 fut produite à 85 000 exemplaires de 1976 à 1989, date à laquelle elle fut remplacée par la série 8. En 1994, B.M.W. rachète le groupe britannique Rover, et en 1995, commence à produire aux USA. Le roadster Z3 inaugure la nouvelle usine de Spartanburg. En 1998, B.M.W. rachète la firme Rolls-Royce, tandis que sa filiale Bentley est cédée à Volkswagen. B.M.W. s’est taillé une place de choix parmi les constructeurs spécialistes.











Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
 
B M W
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: MARQUES ALLEMANDES-
Sauter vers: