GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 C.G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


12112010
MessageC.G.


Située à Brie-Comte-Robert en Seine-et-Marne, la société Chappe et Gessalin (C.G.) avait commencé à réaliser dès 1950 des carrosseries en duraluminium pour la firme Talbot. En 1953, la société C.G. conçut une carrosserie en polyester pour la firme René Bonnet, qui ne vivait alors que de la compétition, avant de se lancer quelques années plus tard dans la production en petite série de voitures sportives.

En 1955, la société C.G. réalisa la carrosserie en polyester de la première Alpine. Au cours des années suivantes, elle fabriqua la carrosserie des nouvelles Alpine, et devint le sous-traitant exclusif de la firme de Dieppe. Puis en 1959, C.G. réalisa la carrosserie de la DB Le Mans de compétition. Cette voiture était le fruit de l’association de deux passionnés, Charles Deutsch et René Bonnet.

La DB à moteur Panhard s’illustra dans de nombreuses compétitions au début des années 60. Fin 1959, la firme Simca commanda à C.G. un prototype futuriste basé sur le cabriolet Simca Océane. Après un dernier travail pour Charles Deutsch en 1964, qui venait de rompre avec René Bonnet, celui-ci se lançant alors dans la production en petite série de voitures sportives, la société C.G. décida de se lancer à son tour dans la construction de voitures portant son nom.

L’expérience acquise dans le domaine de la sous-traitance de fabrication de carrosseries en polyester permettait de penser que la firme C.G. pouvait se lancer dans une telle aventure. Pourtant, ce n’était pas gagné d’avance, car même Facel, ancien sous-traitant devenu constructeur d’automobiles d’exception, déposa son bilan justement à cette époque.


La première C.G. fut donc lancée en 1966. Il s’agissait d’une petite voiture de sport, proposée en coupé et cabriolet, d’un dessin agréable, rappelant les Alpine. Mais contrairement à celles-ci qui dérivaient de mécaniques Renault, les C.G. dérivaient de mécaniques Simca (la Simca 1000 en l’occurrence). Les C.G. ne changèrent pratiquement pas de lignes jusqu’à l’extinction de la marque. La production des C.G. n’excéda pas quelques centaines d’exemplaires par an.

En 1968, la C.G. reçut le moteur de la Simca 1200S qui lui permettait de dépasser les 180km/h. Suivant l’évolution de la gamme Simca, la C.G. reçut le moteur 1300 de la Rallye 1 en 1971, puis celui de la Rallye 2 en 1972. En 1973, le prototype C.G. MC devint Champion du Monde des Rallyes, après avoir remporté toutes les épreuves.

Après ce succès, la crise pétrolière de 1973/1974 s’abattit malheureusement sur l’économie mondiale. Les limitations de vitesse imposées par le gouvernement portèrent un rude coup à l’entreprise C.G. qui vit ses commandes, déjà marginales, fondre comme neige au soleil. Et le succès de la Matra Bagheera à moteur Simca lancée en 1973 lui donna le coup de grâce.

En 1975, les usines C.G. cessèrent la production de voitures et furent reconverties pour fabriquer… des casques (GPA). L’aventure de la firme C.G. n’avait duré que dix ans, et sa déconfiture annonçait déjà celles de Matra et d’Alpine, qui ne purent s’imposer non plus dans le domaine de la voiture de sport.



Garage Ondet
Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

C.G. :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

C.G.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: HISTOIRE AUTOMOBILE FRANCAISE-
Sauter vers: