GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Hispano-Suiza (Espagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


MessageSujet: Hispano-Suiza (Espagne)   Ven 12 Nov - 2:35


Fondée en 1904 à Barcelone par des financiers espagnols et un ingénieur suisse nommé Marc Birkigt, la firme hispano-suisse Hispano-Suiza installa en 1911 à Bois-Colombes, dans la région parisienne, sa filiale française qui allait lui voler la vedette tout au long des années 20 et 30. La filiale française d’Hispano-Suiza sera connue autant pour ses somptueuses automobiles que pour ses moteurs d’avions de haute qualité. Pendant la guerre de 1914/1918, Hispano-Suiza sera un des fournisseurs des moteurs des escadrilles françaises, en particulier celle de Guynemer, qui avait pris comme insigne sur le fuselage de son avion, une cigogne en plein vol. Cette cigogne sera reprise en trois dimensions après la guerre par Hispano-Suiza, qui en décorera le radiateur de chacun de ses modèles. Cette mascotte deviendra aussi célèbre que le Spirit of Ecstasy de Rolls-Royce, ou l’étoile à trois branches de Mercedes.

Les modèles les plus célèbres de la firme de Bois-Colombes seront les Types H6 (6 cylindres de 100ch) 24CV lancé en 1921, J12 (12 cylindres de 220ch) 54CV lancé en 1931, et K6 (6 cylindres de 140ch) 30CV lancé en 1934. Les Hispano-Suiza n’étaient disponibles qu’en châssis nus, exclusivement habillés de carrosseries spéciales réalisées hors de l’usine de Bois-Colombes par les plus grands carrossiers du moment : Saoutchik, Franay, Letourneur & Marchand, Figoni & Falaschi, De Villars, Pourtout, Van Vooren, etc… Au cours des années 20 et 30, les Hispano-Suiza se hisseront au sommet de la production française, et leurs rivales étrangères de cette qualité seront bien peu nombreuses, citons Rolls-Royce (Angleterre), Duesenberg (Etats-Unis) et Isotta-Fraschini (Italie). Au milieu des années 30, la 12 cylindres J12 représente ce qui se fait de mieux dans le domaine de la voiture de prestige. Pas une concurrente ne peut alors lui être opposée ni en France ni à l’étranger.

Au cours de l’année 1936, la firme Hispano-Suiza va connaître des problèmes avec le nouveau gouvernement du Front Populaire dirigé par Léon Blum. Celui-ci souhaite la nationaliser, comme il le fait pour toutes les entreprises françaises fournissant des armements, ou travaillant pour l’armée. Hispano-Suiza échappera à la nationalisation, grâce à un compromis, en faisant valoir l’appartenance de la firme à des étrangers (des Espagnols et Suisses en l’occurrence). Ce compromis sacrifiait néanmoins la branche automobile d’Hispano-Suiza au profit de l’effort de réarmement. L’époque d’ailleurs ne correspondait plus vraiment à de telles voitures si monumentales, si chères et si ostentatoires. Les firmes Duesenberg et Isotta-Fraschini venaient déjà de disparaître… Les voitures de prestige ne semblaient plus avoir beaucoup d’avenir.

Afin de répondre aux besoins urgents des armées dans la perspective d’une guerre probable avec l’Allemagne nazie, le directeur d’Hispano-Suiza fit stopper la fabrication de ses automobiles en 1937, en portant tous ses efforts sur la production d’armements et de moteurs d’avions. Ainsi disparaissait une des marques automobiles les plus prestigieuses.

En Espagne, les fabrications de la maison mère de Barcelone furent également perturbées par la guerre civile espagnole de 1936. La firme ne s’en relèvera pas, mais c’est dans ses usines que naquit après la guerre, la firme Pegaso qui produisit dans les années 50 de splendides voitures de sport avant de s’orienter vers les poids-lourds. Pegaso est aujourd’hui une des filiales du groupe italien Iveco.

En 1963, la société française Hispano-Suiza, spécialisée dans l’aéronautique, reprenait Bugatti (une ancienne marque automobile française de prestige devenue un bureau d’études) pour constituer avec le fabricant de trains d’atterrissage Messier (autre ex-constructeur automobile) le groupe Messier-Hispano-Bugatti, filiale de la SNECMA.

Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
 
Hispano-Suiza (Espagne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: AUTRES MARQUES-
Sauter vers: