GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 VENTURI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


05072011
MessageVENTURI


La firme MVS (rebaptisée Venturi) est née en 1984, à Coueron (Loire-Atlantique), au moment où les deux marques françaises de voitures sport connaissaient de graves difficultés. Matra venait en effet d'interrompre la production de ses voitures, et le sort d'Alpine paraissait bien compromis (avec 656 voitures vendues en 1984 contre 1 127 en 1983). Les deux fondateurs de la marque Venturi, Claude Poiraud (l'ingénieur) et Gérard Godfroy (le styliste), pensaient néanmoins qu'il existait bel et bien un marché pour ce type de voitures. Ils décidèrent de créer la Porsche française.

Un prototype baptisé Ventury fut exposé au Salon de Paris de 1984, sous la marque MVS (Manufacture de Voitures de Sport). Il était caractérisé par une fort jolie carrosserie, rappelant les voitures de sport italiennes (De Tomaso, Ferrari, Maserati) de cette époque, beaucoup plus réussie que l'Alpine A310 par exemple. Ce modèle avait aussi une très forte personnalité. Le modèle de série (rebaptisé Venturi) commença à être fabriqué à partir de 1987. En 1988, 104 exemplaires furent livrés, puis 112 en 1990 et enfin 134 en 1992.

Venturi 200, le premier modèle

En 1993, victime d'une récession économique qui avait atteint toute l'Europe, la production de Venturi chuta à 31 exemplaires, puis 14 exemplaires l'année suivante. La firme paraissait à ce moment condamnée (Alpine en était à cette époque au même point). Rachetée en 1994 par Hubert O'Neill, un passionné d'automobiles, le constructeur de Coueron tentera de renouer avec le succès relatif des années précédentes, toujours avec le même modèle auquel on apporta cependant quelques améliorations.

La Venturi 400 GT, la Ferrari à la Française !

Mais la production ne dépassa pas les 40 exemplaires en 1995, 34 exemplaires en 1996, 22 exemplaires en 1997 et 8 exemplaires seulement en 1998. A cette époque, le dessin certes réussi du modèle avait quand même quatorze ans, une éternité pour une voiture. Après la disparition d'Alpine en 1995, Venturi était resté le seul constructeur français de voitures de sport, mais pas pour longtemps, puisqu'en 1998 sa production dut s'arrêter. De 1984 à 1998, 638 voitures avaient été fabriquées. Venturi avait brillé (modestement) pendant une courte période, comme jadis les Facel-Vega ou les Monica.

La Fetish Electrique...

Mais en 1999, alors que la société ne produisait plus rien, elle fut rachetée par Gildo Pallanca Pastor, un riche entrepreneur monégasque, et un nouveau modèle fut mis en chantier. présenté au Salon de Genève 2002 deux ans et demi après les premières ébauches. Ce modèle, baptisé Fetish, est un coupé à moteur central electrique, doté de portes en élytre comme les Lamborghini, qui se place sur le même segment que la Lotus Elise. Il serra commercialisé peu de temps aprés. Venturi envisage de produire chaque année 500 unités de son nouveau modèle.

Venturi au Mans avec la splendide 600 SLM

Et en F1 avec Larrousse et Lamborghini en 1992 (LC 1992)



Garage Ondet
Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

VENTURI :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

VENTURI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: HISTOIRE AUTOMOBILE FRANCAISE-
Sauter vers: