GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 DELAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


08112010
MessageDELAGE


Fondée en 1903 à Courbevoie par Louis Delage, la firme qui porte son nom allait se spécialiser dans le domaine de la voiture de sport puis de la voiture d’exception. Les modèles les plus représentatifs de la firme furent les fameuses D6 (6 cylindres) et D8 (8 cylindres). Les D4 (4 cylindres) ne connurent quant à elles qu’une carrière discrète et éphémère. Les Delage D6 et D8 furent carrossées par les plus grands carrossiers du moment; Saoutchik, Franay, Letourneur & Marchand, Figoni & Falaschi, De Villars, Pourtout, Chapron, etc… La D6 était une 14CV de 2,5 litres (développant 70 ch) et la D8 une 24CV de 3,5 litres (développant 105 ch). Les Delage étaient parmi les voitures les plus silencieuses, souples et élégantes de l’entre-deux-guerres.

Delage Type A de 1905

La firme Delage connaissant bientôt d’insurmontables difficultés causées par les contre-coups de la grave crise économique des années 30, peu favorable aux très élitistes Delage, mais aussi de certaines faiblesses propres à la marque (méthodes de production, réseau de vente mal adaptés), elle fut reprise par la firme Delahaye (spécialiste également de la belle voiture française) en 1935.

Delage D4

Les moteurs Delage furent alors progressivement remplacés par des moteurs Delahaye, la D6 étant bientôt livrable avec un moteur 3,2 litres développant 90 ch et la D8 d’un moteur 4,3 litres développant 120 ch. Ce moteur 4,3 litres était un 8 cylindres issu du 6 cylindres (même alésage et même course), qui n’existait d’ailleurs pas dans la gamme Delahaye. Louis Delage, qui avait encore à l’époque son mot à dire dans la stratégie du groupe, souhaitait en effet préserver la gamme prestigieuse des 8 cylindres au sein de la firme qu’il avait fondée. Les châssis furent également harmonisés avec ceux de Delahaye. Munie de ces nouvelles motorisations et de ces nouveaux châssis, la firme va retrouver tout son éclat et la gamme des années 1937/1938 apparaît comme l’une des plus élégantes de la production française.

Delage D6

Les Delage D8, qui étaient des voitures imposantes (exclusivement livrables en châssis nus) dont l’immense empattement permettait d’établir des carrosseries somptueuses, parmi les plus belles de toutes les voitures françaises ou étrangères de l’époque, brillèrent dans tous les concours d’élégance de la fin des années 30.

Fin 1938, la firme Delage perd sa relative autonomie et devient une simple filiale de la firme Delahaye, dont le modèle fétiche est alors le Type 135. Seule la calandre permet de différencier les deux marques, les moteurs, châssis et même les carrosseries étant semblables. La D8, voiture de plus en plus confidentielle, ayant disparu à cette époque.

Delage D8

Après la guerre, seule la gamme D6 est reprise, mais les ventes de ce modèle s’avérèrent insuffisantes pour pouvoir relancer la marque. Delahaye ayant d’autres problèmes, ceux en particulier liés à la mise au point délicate de ses nouveaux modèles 175, 178, 180, et au remplacement de son modèle 135, la firme Delage semblait condamnée, et elle disparut effectivement en 1953 (Louis Delage était décédé en 1947) alors que la firme Delahaye elle-même agonisait avant de disparaître l’année suivante.


Garage Ondet
Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

DELAGE :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

DELAGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: HISTOIRE AUTOMOBILE FRANCAISE-
Sauter vers: