GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 GORDINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


08112010
MessageGORDINI


Le sorcier de la mécanique Amédée Gordini, italien d'origine, émigre en France en 1925 pour travailler sur les automobiles. Au milieu des années 30, il entreprend de vitaminer les mécaniques Fiat produites à Nanterre, qui vont bientôt porter la marque Simca. Il métamorphose complètement les moteurs qui passent entre ses mains. Ainsi, il parvient à transformer les paisibles Simca Cinq et Simca Huit en véritables machines de course, qu'il pilote souvent lui-même. Après la Seconde Guerre Mondiale, Amédée Gordini veut rivaliser en solitaire avec les marques les plus prestigieuses de la compétition. Il décide de fabriquer ses propres modèles, en utilisant des composants mécaniques d'origine Simca, et se lance dans la grande aventure des courses automobiles sous son propre nom.

Simca Gordini

En 1951, il réalise un nouveau moteur qui ne doit plus rien aux groupes Simca. Mais n'obtenant que peu de victoires, Amédée Gordini se retrouve bientôt pratiquement ruiné. Alors que l'histoire de Gordini aurait pu s'arrêter là, un événement va bouleverser le destin du sorcier de la mécanique. En 1956, Pierre Dreyfus, nouveau patron de la Régie Renault, souhaite lancer des versions sportives de ses modèles plutôt sages (4CV, Dauphine, Frégate). Il rencontre alors Amédée Gordini et lui propose d'associer son nom à des modèles Renault. C'est ainsi qu'apparaît en 1957 la Dauphine Gordini, plus puissante et plus nerveuse que le modèle d'origine, qui connaîtra un certain succès.

La Célébre R8 Gordini !

Mais l'apogée de l'association Renault-Gordini verra le jour en 1964, avec le lancement de la légendaire R8 Gordini, reconnaissable immédiatement à sa peinture bleue de France et à ses rayures blanches, comme sur les voitures de course. Cette voiture très sportive se fera connaître sur de nombreux circuits et inspirera notamment les Simca 1000 Rallye 1 et Rallye 2. Le lancement de la R12 Gordini en 1970 (toujours peinte en bleu de France) sera facilité par la glorieuse carrière de la R8 Gordini, mais la nouvelle venue avait un tout autre caractère. Alors que les Dauphine et R8 étaient des propulsions à moteur arrière, la R12 était une traction avant. La R12 Gordini était donc nettement moins amusante à conduire, tout en étant aussi performante. Le succès sera cette fois moins probant au niveau commercial.

La R12 Gordini

C'est ainsi que l'année 1974 marque la fin prématurée de la R12 Gordini, victime surtout de la crise pétrolière de 1973/1974 qui condamnait les voitures particulièrement gourmandes en carburant, comme les voitures sportives. La R17 Gordini lui succèdera en 1975 mais elle disparaîtra dès 1977, marquant ainsi la fin commerciale des versions Gordini sur bases Renault. A cette époque, Amédée Gordini a 78 ans, et il n'est plus question pour lui de rebondir. Avant de s'éteindre deux ans plus tard, il aura le bonheur d'assister en 1978 à la victoire aux 24 Heures du Mans d'une Renault-Alpine dotée d'une mécanique Renault-Gordini. Par sa ténacité et son ingéniosité, le sorcier de la mécanique était ainsi parvenu à ses fins.


Garage Ondet
Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

GORDINI :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

GORDINI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: HISTOIRE AUTOMOBILE FRANCAISE-
Sauter vers: