GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 SALMSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


08112010
MessageSALMSON


Spécialisée initialement dans la fabrication de moteurs d’avions, comme BMW ou Hispano-Suiza, la firme Salmson s’est intéressée à l’automobile en 1919, d’abord en produisant sous licence des cyclecars anglais GN jusqu’en 1921, puis en réalisant ses propres modèles, à Boulogne-Billancourt, juste à côté de chez Renault.

Dotées de moteurs brillants de 1100/1200 cc, les voiturettes Salmson des années 20 se forgèrent une image sportive, confirmée par des résultats flatteurs en compétition. A partir de 1930, Salmson changea totalement de genre avec des voitures de tourisme plus cossues, mais aussi fougueuses que leurs aînées, grâce à l’utilisation d’un remarquable moteur 4 cylindres à double arbre à cames en tête, technique dont seul Bugatti s’était fait le grand spécialiste.

Salmson S4

Les Salmson S4 occupaient dans les années 30 le terrain de la voiture mi-luxueuse mi-sportive, à l’instar des Hotchkiss. Elles coûtaient deux fois plus cher qu’une Peugeot 402 ou une Citroen Traction Avant, ce qui restreignait leur diffusion, mais leur puissance de 72ch était très supérieure à celle de ces voitures de grande série. Une Citroen 11CV développait 46ch, une Renault Primaquatre ou une Vivaquatre 52ch, une Peugeot 402 55ch. Une Panhard Dynamic dotée d’un moteur bien plus gros (2,5 litres) ne développait que 65ch. Salmson parvenait à faire mieux avec un moteur 1,8 litre.

Après la guerre, la société Salmson reprit la production (à petites cadences) de la seule voiture française de série dotée d’un moteur à double arbre à cames en tête, la firme Bugatti n’ayant pu reprendre sa propre production. Malheureusement, Salmson dut faire face à d’énormes difficultés financières, comme d’ailleurs tous les autres constructeurs français produisant en petite série, tels que Delage, Delahaye, Hotchkiss et Talbot.

L'élégante Salmson Randonnée

La berline Randonnée devint le modèle unique de la marque jusqu’en 1953, date à laquelle fut lancé le coupé 2300 Sport (4 cylindres développant 110ch) capable d’approcher les 180 km/h. Ce coupé sera fabriqué à 210 exemplaires entre 1953 et 1957. Alors que Delage, Delahaye et Hotchkiss avaient déjà disparu, Salmson lança en 1955 une berline dérivée du coupé 2300 Sport, qui se substituait à la berline Randonnée. Mais le prix déraisonnable de cette voiture la rendit invendable, et celle-ci sera retirée du catalogue en cours d’année.

En 1956, alors que les rumeurs de faillite et de reprise par Renault se multiplient et découragent les plus fidèles clients de la marque, Salmson présente un nouvelle berline plus moderne d’aspect, dessinée par le carrossier italien Motto, mais en vain. Les usines Salmson cesseront toute activité automobile en 1957. A ce moment, Talbot demeure la dernière firme française d’avant-guerre de prestige, mais le sursis ne durera que deux ans…

La firme Facel-Vega créée en 1954 tentera de reprendre le flambeau. Cette aventure couronnée par un certain succès pendant quelques années, prendra fin dès 1964. Le centre de gravité du Grand Tourisme s’était déplacé à jamais de la France vers l’Italie. Les GT modernes allaient s’appeler Ferrari, Maserati, Lamborghini, Iso Rivolta, De Tomaso…


Garage Ondet
Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

SALMSON :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

SALMSON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: HISTOIRE AUTOMOBILE FRANCAISE-
Sauter vers: