GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 MONICA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


09112010
MessageMONICA


Dans les années 60, le nec plus ultra dans le domaine du grand tourisme automobile était représenté par les Ferrari, Maserati, Lamborghini, Aston-Martin, Iso Rivolta, De Tomaso et Monteverdi . Et en ce qui concernait plus particulièrement la berline à hautes performances, quatre modèles tenaient le haut du pavé : la Maserati Quattroporte (1963), l’Iso Fidia (1967), la Monteverdi 375/4 (1969) et la De Tomaso Deauville (1971).

C’est dans ce contexte qu’un industriel français, Jean Tastevin, spécialisé dans la construction de wagons-citernes mais passionné d’automobile, envisagea de redonner à la production française un modèle de prestige, qui en manquait tant depuis la disparition des Bugatti, Delage, Delahaye et autres Talbot dans les années cinquante, et plus récemment des Facel-Vega dans les années soixante. Ce modèle serait selon son idée une berline capable de rivaliser avec les meilleures, c’est-à-dire avec les quatre extraordinaires bolides cités plus haut.

La Monica (Monique était le prénom de l’épouse de Jean Tastevin) sortit en 1972. Longue, basse, racée, elle présentait un subtil mélange des styles britannique et italien. Ainsi, l’avant faisait penser à une Maserati Indy, tandis que le profil évoquait plutôt les Jaguar. Les phares étaient escamotables ce qui était exceptionnel sur une berline européenne (mais certaines berlines américaines de haut de gamme en étaient déjà équipées). Cette ligne élégante n’était pas celle d’un carrossier italien de grand renom, mais celle d’un jeune talent roumain peu connu car décédé peu avant la commercialisation de la voiture.


Le moteur de la Monica n’était autre qu’un V8 Chrysler de 285ch qui était déjà monté sur les Monteverdi, après avoir fait les beaux jours des Facel-Vega… Jean Tastevin avait envisagé le montage d’un autre moteur plus noble, un V8 britannique tout en alu, mais ce dernier révéla de sérieux problèmes de fiabilité et fut abandonné avant le lancement de la voiture.

La Monica fit grande impression à sa sortie en 1972. Séduisante, puissante et raffinée, elle était bien la digne héritière des prestigieuses Facel-Vega. Malheureusement, les impératifs de mise au point retardèrent sa commercialisation jusqu’au début de l’année suivante, et le prix de la voiture devint vite dissuasif, puis le choc pétrolier d’Octobre 1973 lui donna le coup de grâce. La Monica fut produite au total à 30 exemplaires seulement, dont 17 furent effectivement vendus…

La Monica fut la dernière tentative française dans le domaine de la berline de grand tourisme. C’est là son seul titre de gloire…

Le Luxe à la Française..


Garage Ondet
Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

MONICA :: Commentaires

Aucun commentaire.
 

MONICA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: HISTOIRE AUTOMOBILE FRANCAISE-
Sauter vers: