GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51

14 Rue de la baronne 37260 Thilouze - Mardi au Vendredi 8h-12h/14h-18h et Samedi 8h30-12h/14h-17h - Fermeture Lundi
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 A.M.C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Garage Ondet

avatar


MessageSujet: A.M.C   Mar 9 Nov - 2:09


Le groupe AMC (American Motors Corporation), quatrième constructeur américain, loin derrière les « Big Three » (GM, Ford et Chrysler), est né en 1954 de l'association des deux marques indépendantes Nash et Hudson. Deux autres marques, Studebaker et Packard, devaient se joindre au groupe, mais un accord n'ayant finalement pu être conclu, elles durent au dernier moment faire bande à part… avant d'entamer une courte agonie pour Packard, qui disparut dès 1958, un peu plus longue pour Studebaker qui disparut en 1966.

En 1956, Nash et Hudson disparaissaient au profit de Rambler, modèle AMC promu au rang de marque. La firme Rambler, spécialisée dans les voitures compactes, connut son heure de gloire entre 1958 et 1965, au moment de la vogue des compactes sur le marché américain (Chevrolet Corvair, Ford Falcon, Plymouth Valiant). Mais Rambler proposait aussi une « standard », l'Ambassador, héritière directe des anciennes grandes Nash et Hudson. De ce modèle seront dérivés plus tard une « intermédiaire », la Rebel, et un coupé, la Matador.

Au début des années 60, Rambler qui produisait autant que Renault, collabora avec la firme française pour produire sa 6 cylindres à Vilvoorde, en Belgique, sous le nom de Rambler-Renault. Ce modèle remplaçait à peu de frais la Frégate chez le constructeur français, et permettait à AMC de prendre pied sur le continent européen. Toutefois, dès 1966, la Rambler-Renault fut balayée par la nouvelle Renault 16, et AMC ne remit plus jamais les pieds en Europe. Et c'est Renault qui prendra pied sur le sol américain seize ans plus tard, en rachetant AMC…

En 1966, la marque Rambler disparaissait au profit d'AMC qui devenait une marque à part entière. AMC allait proposer une gamme plus large que celle de Rambler, des subcompactes aux voitures « standard », en passant par les « intermédiaires », les compactes et les coupés. Le joli coupé Javelin est lancé en 1967 pour concurrencer les « pony cars » tels que les Ford Mustang, Mercury Cougar, Chevrolet Camaro, Pontiac Firebird, Plymouth Barracuda, Dodge Charger.

En 1969, pour remplacer les Rambler compactes, AMC lança la Hornet. Elle reprenait le nom des anciennes séries Hudson des années 50, mais fut rebaptisée plus tard Concord. La subcompacte Gremlin présentée en 1970 sera une Hornet raccourcie, d'où seront dérivées les Spirit et Eagle, lancées en 1978. La Gremlin était sensée concurrencer les Chevrolet Vega et Ford Pinto, commercialisées la même année.

AMC racheta Kaiser-Willys en 1970. Cette firme, issue de la fusion des firmes Kaiser (ex-Kaiser-Frazer) et Willys (ex-Willys-Overland) produisait les célèbres Jeep, dont les ancêtres s'étaient illustrées sur tous les fronts de la Seconde Guerre Mondiale. La marque rebaptisée simplement Jeep allait se révéler être une excellente affaire pour AMC. Durement touché par la crise de 1974/1975, pouvant difficilement lutter contre la puissance des Big Three, le groupe AMC ne survécut que par le succès de sa branche Jeep.

L'originale Pacer lancée en 1975, qui devait remplacer la Gremlin, fut un échec commercial. La traditionnelle série « standard » Ambassador, apparue chez Nash dans les années 30, et qui avait traversé les années 50, 60 et 70 sous les différentes marques Nash, Rambler puis AMC, est rayée du catalogue en 1978, AMC se recentrant sur les compactes et subcompactes (les Javelin, Rebel et Matador ayant déjà disparu). Les Spirit, Eagle et Concord vont être fabriquées jusqu'en 1982.

La seconde crise de 1980/1981 fut fatale à la branche voitures d'AMC qui vacilla, et Renault se rappela de sa première collaboration des années 60 pour venir au secours du groupe américain. En 1982, Renault en devint propriétaire et introduisit sur le marché américain ses R9 et R11, (rebaptisées Alliance et Encore) qui étaient manifestement mal adaptées, ainsi qu'une R25 tricorps baptisée Premier. Le succès de ces voitures fut éphémère, et AMC devint vite déficitaire, malgré le succès constant de sa branche Jeep.

En 1987, à la surprise générale, Renault revendit AMC à Chrysler qui rebaptisa Eagle la branche voitures, Jeep restant le nom de la branche fabriquant les 4x4. La marque Eagle, dont le nom reprenait celui du modèle populaire lancé par AMC à la fin des années 70, proposa à partir de ce moment des modèles dérivés des Dodge et Plymouth, mais ne parvint pas à trouver sa place au sein du groupe Chrysler, ballottée entre les sportives Dodge et les populaires Plymouth. Sa part de marché rétrécit d'année en année, et malgré les commentaires optimistes des dirigeants du groupe Chrysler, Eagle disparut au début de 1998.

Revenir en haut Aller en bas
http://garage-ondet.forumactif.com
 
A.M.C
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GARAGE ONDET - 02 47 26 87 51 :: MARQUES AMERICAINES-
Sauter vers: